OUVERTURE DU FORUM : recherche de staff www.

Partagez | .
 

 Dossier Alvin Abberline

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar


MessageSujet: Dossier Alvin Abberline 
Jeu 15 Jan - 12:26

/Alvin Abberline/
Feat. Squall Leonhart- FF8.




Carte d'identité
Âge: 16
Date de n.: 11 septembre 1997
Sexe: Bien sûr Masculin
Sexualité: Officiellement indéterminé. Officieusement Aime bien les filles calmes et les hommes jeunes avec un peu de barbe et les yeux bleus. Fétichiste du cuir noir.
Profession: étudiant

Taille ▬ 1m75
Poids ▬ 85
Couleur d'yeux ▬ Vert
Couleur de cheveux ▬ noir corbeau
Intolérances, allergies ▬ Allergique aux poils de chat et à l’alcool. N’aime pas la foule.
Signes distinctifs ▬ Craque sur tout ce qui est mignon, il est fan de chats et a toute une collection de photo de chatons dans sa chambre. Métalleux.



Caractère
200 mots


Alvin est quelqu’un de distant voire un peu froid. Il n’a jamais vraiment su s’adresser aux gens, préférant rester dans sa bulle loin du monde qu’il juge inintéressant. Pour lui, les choses doivent se baser sur quelque chose de concret que l’on peut définir par la science. Par exemple, la musique n’est qu’un ensemble d’ondes sinusoïdales basé sur une fréquence type qu’il aime écouter et décortiquer.
Pour presque tout le monde donc, Alvin n’est qu’un mélange curieux entre un fan de mathématiques, de physique et autres sciences et une espèce de métalleux fétichiste du cuir. Beaucoup ne cherchent pas à aller au-delà et se cantonnent à cette espèce de mur.
Certains tentent tout de même de lui faire la conversation et là tout dépend d’une chose : leurs centres d’intérêts. Si jamais ils ne ressemblent pas à ceux d’Alvin ou ne paraissent pas assez originaux, alors Alvin leur dit franchement quels sont ses loisirs ou tente de les convertir à autre chose.
Mais ceux qui ont réussis à passer cette gangue d’indifférence mathématicienne, découvrent quelqu’un de gentil, d’attentionné, prêt à écouter les autres et d’une étonnante sensibilité. Alvin devient alors un bon compagnon, capable d’humour et parlant avec sincérité.
Quant à son rapport avec les cours, il se révèle à peu près identique, Alvin ne se contentant que de fournir le strict minimum quand il le trouve inintéressant mais s’investissant dès que l’on sait éveiller son intérêt.
Au final, Alvin est quelqu’un qui n’hésite pas à ignorer les gens et les choses qu’il juge plat mais est capable d’aller à fond quitte à oublier tout le reste quand un fait, une personne ou un objet se révèle plein de saveur.
Maintenant qu’il est au pensionnat, il a bien l'intention de découvrir de nouvelles choses et de se cultiver davantage. Et malgré son air froid, il compte se faire quelques amis car la solitude pèse beaucoup…


Histoire
400 mots


Alvin Abberline n’avait jamais connu que l’Angleterre et plus précisément le Winchester. Ses parents n’aimant guère les voyages, il n’avait jamais eu l’occasion de découvrir d’autres contrées. En revanche, ses parents étant fort aimant, ils lui firent découvrir deux des choses qu’il aimerait le plus par la suite : la musique métal/rock et les chats ! Malheureusement le contact avec ces derniers était difficile du fait d'une allergie, ce qui l’attrista profondément.
Les années de primaire d'Alvin se passèrent plutôt bien même si son goût pour la musique métal et rock n’était guère partagé par les autres enfants, et que son habitude à être toujours dans la lune lui attirait des remarques. Une fois rentré au collège, ce fut à la fois mieux et pire. Bien qu'il rencontrât plus de personnes partageant ses goûts, son coté « dans la lune » ne s’améliora pas et ses professeurs lui firent comprendre qu’il devait montrer plus de sérieux.
Ce fut autour d’un débat sur la musique durant un cours qu’il rencontra Tony Blade, son premier et futur meilleur ami. Ce garçon était la seule personne qu'il ait rencontré de toute sa vie qui aimât les même choses que lui. Ce dernier s'avéra être une personne de confiance, apte à le soutenir et à l’encourager face aux difficultés. Quand Tony découvrit à quel point son ami était un petit génie du sport, il lui fit découvrir ses deux passions : la moto (de course, cross ou pour la frime) et le tir à l’arc. Ce fut un grand chamboulement dans la vie d'Alvin, comme si « une trappe s’était ouverte sous ses pieds pour le faire basculer dans un monde rempli de nouveautés » comme il disait. Le jeune  Abberline rencontra ainsi de nombreuses personnes avec qui il put s’entendre et enfin avoir des discussions correctes.
Alvin s’investit donc à fond dans ses sports, se renseignant sur les derniers modèles de moto et en bavant pour en avoir une. Ses parents, ravis de le voir s’intéresser à quelque chose de nouveau avec une telle passion, lui donnèrent le feu vert et payèrent les frais de club. Alvin s’entraîna à fond, sécha même certains cours afin de devenir le meilleur dans le tir à l’arc. Ce fut au milieu de son année de troisième que ses efforts payèrent. Il remporta le championnat junior de tir à l’arc et reçu un arc de compétition en cadeau, sous les applaudissements de ses amis et de ses parents. Pour la première fois de sa vie, on l’acclamait. Les filles rougissaient à son approche et il était heureux, infiniment heureux. La masque figé qu’il se plaisait à porter pour se protéger se fendit un instant et c’est sans honte qu’il pleura de bonheur dans les bras de Tony.
Malheureusement, son bonheur fut de courte durée : de sombres nuages s’amoncelèrent  par la suite, sur de son existence. Ses notes dans presque toutes les matières atteignaient difficilement la moyenne. Alvin pouvait certes encore avoir son année, mais il lui faudrait bosser. Il n’avait cependant aucune envie de bosser dans les matières qu’il n’aimait pas, trop occupé par ses activités extrascolaires favorites. Aussi, ses parents prirent une décision dont ils informèrent rapidement Alvin : Le tir à l’arc était terminé tant que ses notes ne remonteraient pas. Alvin fut désemparé. Aussi, le jour même, il se rendit chez Tony en pleurs et lui expliqua la situation. Son ami fit alors ce qu’il pensait être le mieux pour Alvin, il alla voir les parents de ce dernier et ils conclurent un accord dont l'autre garçon ne saurait jamais rien. Tony aller l'aider à bosser dans ses matières faibles et pour être sûr qu’il finisse ses études, Alvin irait l’année prochaine en pension, seule condition lui permettant de continuer son sport favori. Le jeune sportif fut donc ravi de travailler avec Tony tout en continuant le sport sans se douter de ce qu’il allait lui arriver en fin d’année. Lorsque le moment fatidique arriva, Alvin ne sut comment réagir. Il ne pouvait s'imaginer dans un pensionnat, seul, loin de tout, de ses amis et de son club. Alvin eut alors l'idée d'aller voir Tony, certain qu'il saurait améliorer la situation. Pourtant, quand il arriva chez lui, les parents de Tony l'informèrent que leur fils était parti en France pour ses études. Alvin comprit alors que plus rien ne le retenait ici et c'est avec résignation qu'il parti pour le pensionnat.


Dernier mot?
Âge ▬ 18
D'où tu viens ? ▬ D’une galaxie lointaine, très lointaine… Toulouse
Comment t'es arrivé là ? ▬ Popage aléatoire. (Gaby was here)
Et le code magique ? ▬ Chomp
Blablation ? ▬ /





Dernière édition par Alvin Abberline le Ven 16 Jan - 11:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 213

MessageSujet: Re: Dossier Alvin Abberline 
Jeu 15 Jan - 13:30
Hej,

J’ai énormément de choses à dire à propos de cette fiche, alors désolé d’avance s’il n’y a pas grand’chose de positif. Je sais, ça peut paraître cassant, mais voilà.

Premièrement, ce que je remarque, c’est qu’il y a énormément de fautes. Et pas que des fautes de frappe ou d’inattention, mais de vraies grosses fautes, notamment au niveau de la conjugaison de certains verbes. Je ne peux pas tous les passer en revue, mais il y a « qu’il aimât » qui n’est pas un passé simple et qui donc n’a rien à faire écrit comme ça dans la phrase où il se trouve : c’est un subjonctif, cette forme-là. Il y a aussi « il découvris », mais le sujet étant il, découvrit prend normalement un T.
Et il y a ces moments où tu confonds l’infinitif et d’autres temps. « Le laissai » c’est du futur simple à la première personne du singulier, et vu ta phrase, il faut mettre un infinitif à ce verbe, fais donc très, très, très attention. Parce que ça pique vraiment les yeux.
Je passe aussi sur quelque chose qui m’a, je l’avoue, un peu fait faire « aïe », mais c’est « il lui tandis ». C’est le verbe tendre, « il lui tendit » et non tandis qui s’utilise pour tandis que, et qui signifie « à ce moment-là ».

Repasse donc ton texte sur word, ou bonpatron parce qu’il y a vraiment énormément de fautes qui gênent la compréhension.

Ensuite, je reviens au caractère et à l’histoire.
Du caractère, on ne sait presque rien. Tu passes du présent où tu décris à un passé simple qui raconte, ce qui fait qu’on a l’impression que tu incrustes un morceau de ton histoire dans le caractère. On n’en sait pas assez. On ne sait d’Alvin que son amour pour le sport et les matières scientifiques, ainsi que ses tests qui servent à savoir s’il s’entendra ou non avec quelqu’un. Décris nous plus ton personnage, on veut en savoir plus. Comment se comporte-t-il en général ? Est-il désinvolte, insolent… ce genre de choses.
Le passage au passé simple sera beaucoup mieux dans ton histoire que dans ton caractère.

Et bien sûr, maintenant, l’histoire.
Déjà, si Alvin est allergique aux chats, ses parents ont bien dû le remarquer : faire donc découvrir un animal à un enfant dont on sait qu’il est allergique, c’est un peu idiot. Donc, on aimerait quand même en savoir plus à ce propos.
Ensuite, en Angleterre, dans toutes, et je dis bien toutes les écoles, les enfants portent un uniforme. Il est donc impossible qu’Alvin soit venu en classe en cuir dès ce jour-là, et pour le reste de sa vie scolaire. D’autant que pour des raisons de bon sens, on ne laisse de toute façon pas son môme de 5 ans se balader en pantalon et veste de cuir.
L’hostilité des enseignants peut venir de bien d’autres choses, ceci dit. Mais pense aussi que sur ce début d’histoire, ton personnage n’en est encore qu’au primaire et que tous les enseignants du monde ne vont pas le détester. Certains peuvent même se poser des questions d’ordre moral et essayer de voir ce qu’ils peuvent faire.

De plus, les écoles anglaises sont beaucoup plus strictes que nos écoles françaises. Donc à la moindre incartade de trop, c’est la porte direct. Vu le parcours d’Alvin, il aurait dû la prendre depuis un petit moment, on peut donc dire qu’il a eu de la chance. S’il ne s’investit que dans trois matières, il y a peu de chances qu’il passe son année. Ce n’est hélas pas trois matières qui sauvent la mise, surtout si on part du postulat qu’il a forcément zéro aux autres autant par manque de travail que par manque d’intérêt.

Ensuite, ces tests. Dit comme ça, on a l’impression que c’est une série de questions pour une enquête en psychologie. Pourquoi ces tests ? Juste parce que les enseignants étaient un peu méfiants ? Personnellement, ça me paraît extrême. Et surtout, qu’est-ce que ces tests ? Pour jauger une personne il faut bien aller lui parler, or si j’ai tout compris, Alvin est plutôt du genre solitaire. Comment peut-il donc se fier à son unique regard sur une personne ?
Ça ne suffit pas. Certaines personnes agissent et parlent très différemment, ce qui peut les rendre très sympathiques ou au contraire complètement antipathiques.

Ensuite, le sport. Je suis désolée, mais la moto de compétition n’est accessible qu’à partir d’un certain âge, même avec autorisation parentale. Le faire commencer aussi tôt, et lui faire gagner des concours aussi tôt n’est pas vraiment faisable, directement les régionaux. Mais depuis quand pratique-t-il ? Six mois ? Un an ? Ce n’est presque rien ! Ce genre de sport demande des années d’expérience et il y a des figures qui demandent bien plus que de s’entraîner deux fois par semaine sur un terrain vague.
De plus, on est en Angleterre, pas aux USA : le permis est donc donné à 18 ans, et il est impossible de s’acheter une moto.
En plus, quelles économies ! Une moto coûte au bas mot 9 000€ pour de la bonne qualité, beaucoup plus cher si elle doit servir à un usage comme celui du moto-cross parce qu’il faut de la came spécialisée. Ramené en livres, ça nous fait environ 10 ou 11 000 livres sterling, ce qui est horriblement cher ! Surtout pour un ado de seize ans.
Même en économisant toute sa vie, il n’aura jamais atteint ce montant, à moins que ses parents ne lui donnent 1 000 livres par mois ce qui me semble un peu aberrant, même pour des parents riches.

Ensuite, il trafique la moto. Mais il n’a jamais touché à de la mécanique. Il ne sait pas comment faire, il risque surtout de se tuer (alors oui je sais on trouve de tout sur internet, mais quand même).

Partant de ce principe, Alvin ne peut pas aller seul à moto au pensionnat. Même s’il en a une, elle ne sera pas acceptée dans l’enceinte de l’école. C’est le train ou rien pour y aller, sauf si les parents accompagnent en voiture et repartent. Eh oui, quand on est un élève dans un lycée en pleine campagne les règles de sécurité sont strictes.

Voilà, j’ai fait le tour. Il y a donc beaucoup de choses à revoir, n’hésite pas à venir nous voir si tu as des questions.

Je finirai avec le code du règlement, qui se trouve dans le règlement et qui est nécessaire à la validation. Je t’invite donc à aller le lire et revenir avec le code.

Voilà voilà, à bientôt !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yggdrasill-treet.forumgratuit.org/
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Dossier Alvin Abberline 
Ven 16 Jan - 11:18
Voilà voilà !

Désolé pour la qualité de la dernière je n'ai pas l'habitude de ce genre de choses, ça n'excuse pas mais ça explique ^^.
Je l'ai donc retravaillé comme demandé en espérant qu'il convienne mieux. Je tiens juste à préciser que le précédent était déjà passé par bonpatron ^^.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 35
Age : 22

MessageSujet: Re: Dossier Alvin Abberline 
Sam 17 Jan - 21:11



Bravo, tu es validé !

Te voilà validé, prêt à RP parmi nous !

Tu intègres la classe 2C, et tu as la chambre n°4, à l'étage 2. Tu peux d'ores et déjà aller découvrir ton emploi du temps ici !
N'oublie pas d'aller recenser ton avatar juste dans ce topic.

Tu peux également aller faire ta fiche de liens, te lancer dans la grande aventure de la chronologie.

N'hésite pas non plus à venir consulter les nouveautés, toujours affichées sur la PA et détaillées juste ici.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wentworth-academy.forumactif.org
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Dossier Alvin Abberline 
Revenir en haut Aller en bas
 

Dossier Alvin Abberline

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Dossier Corruption 2:L'ONU et l'argent vole par JC Duvalier
» Fidel Castro dans le dossier Haiti-Clinton: On ne peut rien improviser en Haiti
» Raoul Peck s''adresse au prés. René Preval dans le dossier de la Dominicanie
» Le dossier "keating five" scandale dont MC Cain était impliqué
» Michael Lucius revoqué / Saintil est dechargé du dossier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
My Hero academia  :: Archives :: Archives-