OUVERTURE DU FORUM : recherche de staff www.

Partagez | .
 

 → Lust J. Stevens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar


MessageSujet: → Lust J. Stevens  
Jeu 8 Jan - 21:38

Lust Jaana. Stevens
Feat. Yuyuka Nekota - Hirunaka No Ryuusei.




Carte d'identité
Âge: 17 ans
Date de n.: 10th August
Sexe:
Sexualité:
Profession: Élève

Taille ▬ 168cm
Poids ▬ 50kg
Couleur d'yeux ▬ Colombin
Couleur de cheveux ▬ Roux aux nuances de blonds
Intolérances, allergies ▬ /
Signes distinctifs ▬ Possède un accent finnois plutôt prononcé



Caractère
200 mots


Les mains dans les poches, les yeux rivés vers le ciel, qui, ce soir, lui offrait un spectacle bien agréable. Elle ne bougeait pas, elle n'en avait pas envie. Certes il commençait à faire nuit et la température descendait doucement mais qu'importe. ça lui arrivait souvent de se perdre dans ses pensées, de fixer un point, et de rêver d'autre chose, quitte à paraitre un peu dans la lune. La rouquine ne remarqua pas tout de suite qu'on était en train de l'observer.

« Hé, c'est pas la nana de l'an dernier que tu trouvais mignonne ?». Il pointait la jeune fille du doigt, de façon à interpeller son ami. « Ah, oué. C'est vrai qu'elle est pas mal, mais enfaîte, elle est carrément flippante ! Elle était toujours un peu distante et sur la défensive, impulsive voir un poil violente et même vulgaire quand tu l'as cherche d'un peu trop près...tu vois le genre ? ». Le garçon l'écoutait attentivement tout en continuant de l'observer, d'une façon un peu insistante puisqu'elle finit par les remarquer. Lust leur offrit alors son regard le plus noir avant de se lever et de repartir direction l'académie.

Ce garçon n'a pas vraiment tort, mais...c'est un peu plus complexe que cela. Certes son apparence est trompeuse, car la finlandaise est vue, pour la plupart des personnes, comme une fille distante, froide, évitant tout contact et ayant comme seules interactions sociales, de simples échanges de courtoisie. Qui plus est, Lust est têtue et n'a pas peur de dire ce qu'elle pense. Cette franchise n'arrange en rien son cas, puisque, à cause de ça, elle se fout souvent dans des situations conflictuelles, qui d'ailleurs, peuvent la rendre violente, ce qui trahit son impulsivité.

Mais, cette distance avec les autres, n'est pas seulement dû à son drôle de caractère. En réalité, l'adolescente l'a voulu. Pensant que ne plus créer de liens, lui permettrait de ne pas ressentir des émotions comme la tristesse ou la souffrance, des sentiments qu'elle définit comme stupide. Finalement, Lust est encore une enfant, une enfant paralysée par la peur. Une peur de l'abandon. C'est devenu un vrai trouble, l'empêchant de nouer des liens avec d'autres personnes, mais dont elle ne veut pas avouer l'existence. Un trouble, du à son passé, à la solitude que celui-ci a engendré et qui fut mal vécue.

Car Autrement, Lust n'est pas quelqu'un de mauvais, bien au contraire. C'est une fille qui aime rendre service, et sait se montrer généreuse. Elle déteste l'injustice et n'hésite jamais à venir en aide à quelqu'un, quitte à se mettre dans des situations risquées. Tout cela prouve également son insouciance, voir sa maladresse, qui fait que ses agissements peuvent être mal perçus. Son niveau scolaire est mitigé. La demoiselle est complètement paumée dans les matières scientifiques, préférant les matières littéraires et le sport. Ce dernier domaine est celui dans lequel elle excelle, et plus particulièrement avec un ballon de basket. Ses goûts et ses hobbies sont, plutôt masculins, contrastant avec son apparence féminine. Du genre à préférer la bonne nourriture, les bandes-dessinées, les jeux vidéos et les films de gangsters aux trucs de filles.


Histoire
400 mots


Helsinki, capitale de la Finlande, le 10 août 1996. Son arrivée au monde fit la joie de son père. Un anglais, originaire d'un petit village, venu dans la capitale finlandaise lorsqu'il fut muté. C'est là qu'il rencontrera sa mère, un coup de foudre sans doute.

Il voulait t'appeler Lust. On peut penser de suite au grand péché qu'est la Luxure. Mais pour lui, c'était une autre signification du mot amour, comme dans beaucoup d'anciennes religions, où les dieux de la luxure étaient aussi considérés comme les dieux de l'amour.

Sa mère ne s'y opposa pas, d'ailleurs elle ne s'opposait à rien te concernant, puisqu'elle ne se sentait pas concernée par son enfant. La jeune femme ne l'avait jamais désiré, ce n'était au départ, qu'une grossesse accidentelle, elle voulait avorter, mais par amour pour son mari, qui désirait garder cet enfant, elle ne le fit pas. Malgré, le fait qu'elle l'ait portée pendant neuf mois, malgré la joie de son mari lorsqu'il l'a pris dans ses bras, malgré son sourire lorsqu'il lui tendit son bébé pour la première fois, cette maman ne ressentait rien. Aucun amour. Le temps aurait pu arranger les choses, ce ne fut pas le cas.

Les débuts furent sans histoire. Certes elle s'occupait de son enfant, mais elle rejetait complètement son amour. A contrario du père, qui dès qu'il était avec sa fille, partageait des moments qu'il le comblait. Ce n'est qu'en grandissant, que le comportement de cette femme eut des impacts sur Lust. L'ignorance de sa mère grandissait en même temps qu'elle. Cela commençait à avoir un impact sur la métisse, ne comprenant pas pourquoi sa maman ne faisait pas les mêmes choses que les autres mamans. Elle s'accrochait alors à son père, et prenait modèle sur lui, quitte à se transformer en un vrai petit garçon manqué, ce qui amusait ce dernier. C'est d'ailleurs lui qui lui transmit le virus du basket, qu'il aimait faire partager à sa fille. Une belle relation père-fille, qui exaspérait la mère, ne comprenant pas l'engouement de son mari pour cet enfant.

Le début de l'adolescence fut alors compliqué. De plus en plus frustrée de la relation avec cette femme qui ne lui montrait aucun amour, et de ce père qui faisait tout pour faire comme-ci tout allait bien. Elle devint moins joviale, plus froide, et distante avec tout le monde voir violente avec ceux qui ne sont pas tendres avec elle. La demoiselle s'assagit légèrement vers ses quinze ans. Devenant plus féminine, sans pour autant changer son caractère, mais essayant de faire un dernier effort, pour faire réagir sa mère, et essayer de la rendre fière. Sauf qu'ils ne servirent à rien et bien au contraire, puisqu'un événement bouleversa une bonne fois pour toute Lust. Elle s'en souvient encore parfaitement. Il était tard, elles étaient entrain de dîner, sans le père, absent ce soir là. La demoiselle avait essayé de faire la conversation. Elle se souvint alors, des seuls mots qu'elle avait prononcé. « N'essaie pas s'il te plait. Sans ton père, tu n'existerais même pas ».

C'étaient ses mots là qui lui avait fait clairement comprendre, que sa mère l'avait toujours rejeté, un abandon clairement volontaire. Elle savait qu'elle ne pouvait plus l'appeler maman. Sa peur du rejet et du mépris avait pris réellement forme à ce moment-là. Lust s'est alors enfermée dans un mutisme. Pour elle, tout était de sa faute. Cette femme ne l'aimait pas parce qu'elle avait du lui faire du mal. Le psychologue du lycée avait parlé du trouble de «l'abandonnisme». Il avait contacté le père, afin de lui conseiller un changement radical. Il finit alors par réagir, n'ayant jamais réellement su, ce qui s'était passé ce soir-là, bien qu'il s'en doutait un peu. Il n'arrivait cependant, pas à en vouloir à sa femme, ce rejet était dû à son souhait absolu de garder cet enfant. Mais il ne pouvait pas laisser sa fille dans cette situation.

C'est alors qu'elle s'envola pour l'Angleterre. Sa destination finale était un petit village où une académie venait d'ouvrir ses portes. Pourquoi là-bas ? C'était près de celui-ci que son père avait grandi et quand il apprit, que le vieux Manoir avait été transformé en une école, il n'avait pas hésité. Avant de se quitter, il lui avait promis qu'elle pourrait s'épanouir, loin de tout ça. Il l'avait enlacé calmement, en lui promettant de venir le plus souvent possible, de l'appeler tous les jours et de lui répéter encore et encore, que c'était le mieux à faire, qu'elle en sortirait grandit. Lust n'avait pas riposté. Pour être honnête elle n'était pas contre, père s'en voulait assez autant d'un côté que de l'autre. La jeune fille était même plutôt ravie de découvrir l'endroit où son père avait grandi, cet endroit qui avait fait de lui cet homme qu'elle admirait tant.

Elle était à Wentworth depuis 2012. La jeune finlandaise n'avait pas vraiment évolué depuis son arrivée. La seule chose qui avait peut-être évolué était son accent finnois, malgré qu'il soit encore bien prononcé. Mais elle sentait qu'elle allait devoir en faire, et pas qu'un peu si elle veut briser ce mur qui le sépare des autres. Il fallait essayer de ne pas seulement voir le côté négatif des liens qui unissent les gens, mais plutôt ceux pourquoi on a besoin des autres.



Dernier mot?
Âge ▬ Vieille croûte.
D'où tu viens ? ▬ D'un village peuplé d'irréductibles Gaulois qui résiste encore et toujours à l'envahisseur.
Comment t'es arrivé là ? ▬ En faisant l'idiote de top sites en top sites
Et le code magique ? ▬ Lemme be ur Chomp ?
Blablation ? ▬ s'rry pour les pavés. Tendresse & chocolat ~ j'vous





Dernière édition par Lust J. Stevens le Sam 17 Jan - 13:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: → Lust J. Stevens  
Jeu 8 Jan - 21:49



Bravo, tu es validé !

Te voilà validé, prêt à RP parmi nous !

Tu intègres la classe 2B, et tu as la chambre n°1, à l'étage 2. Tu peux d'ores et déjà aller découvrir ton emploi du temps ici !
N'oublie pas d'aller recenser ton avatar juste dans ce topic.
Note : une finnoise, je plussoie. ♥

Tu peux également aller faire ta fiche de liens, te lancer dans la grande aventure de la chronologie.

N'hésite pas non plus à venir consulter les nouveautés, toujours affichées sur la PA et détaillées juste ici.

Revenir en haut Aller en bas
 

→ Lust J. Stevens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Présentation de Lust Ourobouros
» Lemieux et Stevens...
» Heather Stevens Williams
» Salaire minimum: Ce que Steven Benoit ne pourra jamais comprendre
» Sydney Stevens - Le Corbeau II

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
My Hero academia  :: Archives :: Archives-