OUVERTURE DU FORUM : recherche de staff www.

Partagez | .
 

 Erava Chester~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar


MessageSujet: Erava Chester~ 
Mer 28 Jan - 16:02

/Erava Chester/
Alice in black market.




CARTE d'identité
Âge: 16 ans
Date de n.: 9 avril 1997
Sexe: Féminin
Sexualité: Encore indéterminée
Profession: /
Élève

Taille ▬ 1m63
Poids ▬ 56 kg
Couleur d'yeux ▬ Bleus
Couleur de cheveux ▬ Noirs
Intolérances, allergies ▬ Végétarienne, elle refuse donc de manger de la viande ou du poisson et déteste la fourrure.
Signes distinctifs ▬ Elle s'intéresse beaucoup à l'art, dans tous ses domaines: musique, dessin, théâtre etc...



Caractère
 Ce n'est pas comme si je pouvais réellement la décrire. Elle est un tout, Elle est un rien. Et comme chaque humain, elle est parfaitement imparfaite : inachevée, imprévisible, incomprise et surtout, indéniablement seule. Sa complexité réside essentiellement dans son incompréhension pour elle-même. Elle est dans l'incapacité de se décrire, non pire, de se comprendre. Car, comme tout Humain, Erava est en parfaite contradiction avec elle-même.

Tous ces éléments la différencient-ils des autres ? Peut-être. Oui, peut-être que sa nature... Cet état d'esprit indéfinissable creuse un fossé entre elle et le monde qui l'entoure mais la vérité est que c'est en partie sa faute. Comme tout être vivant doté d'une conscience de « soi », elle est égoïste. Si bien qu'elle se considère comme une héroïne de tragédie classique et qu'elle se complaît dans sa souffrance. Vous direz peut-être que c'est une forme de masochisme, soit, appelez ça ainsi si cela vous convient. Mais cette souffrance qui lui est si précieuse a longtemps été l'objet de convoitise par de nombreux auteurs et poètes appartenant au mouvement du surréalisme, par exemple. Enfin, il ne s'agit pas d'appartenir à un mouvement littéraire pour être capable d'utiliser utiliser sa souffrance comme inspiration...

C'est justement dans ses rapports humains que l'on retrouve tout le côté paradoxal d'Erava. Une jeune fille prétendant aimer la vie et ce qu'elle offre, prétendant avoir une certaine admiration pour l'être humain. Peut-être. Il est vrai que notre protagoniste a une fascination inexplicable pour l'Humain, cet être dont le fonctionnement et les nombreux dysfonctionnements lui échappent. Mais elle ne peut se leurrer, cette fascination, qui n'est en réalité qu'un mélange de multiples émotions, est en contraste avec ce dégoût soigneusement refoulé qu'elle a pour ses confrères. En bon soldat humain, conforme aux normes de la société, elle laisse volontairement un voile l'aveugler afin de se repentir de cette haine sans fin.

Afin de mieux jouer son rôle, cette personnalité du moins qu'elle s'est façonnée, elle adopte une attitude gracieuse, laisse souvent un sourire effroyablement hypocrite lui masquer les lèvres tandis qu'elle tente de se persuader intérieurement qu'elle est une bonne personne, qu'elle ne veut aucun mal, simplement le bonheur d'autrui. Il est tout à fait probable que la seule expression qu'il vous est donné de voir de sa part est un stupide sourire des plus insignifiants. Si elle prétend être bienveillante, Erava est avant tout, une grande comédienne. Peut-être que, dans une vie antérieure, elle l'était car il faut bien le reconnaître, elle manie l'art de la manipulation, l’hypocrisie avec une aisance étonnamment singulière. Cette grande actrice vous montrera seulement les facettes qu'elle souhaite vous montrer. Anormalement maître de ses émotions, elle saura vous déstabiliser. Vous le penserez naïve, idéaliste, diablement conne mais elle ne joue qu'un rôle, un rôle qui vous échappe.


/



Histoire
La famille Chester n'a jamais répondu à un quelconque stéréotype, qu'il s'agisse de la bonne vieille famille de hippies ou de celle pleine de fric et exigeante. C'était juste une famille avec ses côtés attendrissants et ceux qui l'étaient moins, avec ses qualités et ses vices... Une famille relativement aisée et qui vivait dans une bonne humeur presque constante, les personnalités composant ce foyer étant d'une nature joviale. Tous vivaient au sein d'une société parfaitement malade mais qui s'en souciait ? Personne.

Naquit Erava. Son arrivée ne fut pas extravagante. Elle vit le jour par une journée d'avril relativement sombre. Les Chester ne firent rien sortant de l'ordinaire, c'était une enfant qui venait de naître parmi tant d'autres : elle grandirait, trouverait un travail, bref, on attendait absolument rien d'elle. Troisième née d'une fratrie composée d'un garçon et d'une fille, son arrivée ne bouleversa nullement l'équilibre du petit monde parfait que tous s'étaient bâtis. La jolie petite brune a grandi dans une normalité affligeante. Enfant, elle était comme toutes ces gamines qui portaient des robes de princesses en faisant quelques caprices quand l'envie les prenait. Pré-adolescente, elle était tout aussi banale que ces filles qui gloussaient sans craindre le ridicule, ces dernière cherchant certainement à attirer l'attention.

L'adolescence cependant, a été plus difficile mais là encore, rien d'extraordinaire puisque c'est le cas de tous. Papa et maman ont divorcé, maman semblait avoir trouvé quelqu'un de mieux. D'une certaine façon, Erava considérait ce divorce comme une bénédiction, elle n'allait plus avoir à supporter les disputes de ses parents, rien de bien violent mais il arrivait que des gifles fusent et elle n'aimait pas ça. Durant cette période, elle se détacha complètement de son paternel, maman lui attribuant toutes sortes de défauts. Elle y crut, maman était gentille, papa était le méchant, le schémas classique. Et puis elle, elle s'en fichait de ne pas avoir l'affection de son père, tant qu'il lui donnait de l'argent pour qu'elle puisse le gaspiller dans des mangas, tout allait parfaitement bien. Elle partit donc vivre chez avec maman, sans son frère et sa sœur. L’aîné avait quitté le domicile familiale dès que le divorce avait été prononcé et la benjamine était partie depuis déjà longtemps afin de vivre avec son petit ami. Et au milieu de cette arène de combats acharnés entre mère et père, il y avait Erava, celle qui faisait semblant de ne rien voir. Elle tolérait ce que d'autres enfants n'auraient pas toléré et elle finit par devenir ce qu'elle n'était pas. On lui répétait sans cesse que sa mère était folle, elle le savait, que son père était un connard, elle le savait, que le reste de sa famille serait toujours là pour elle... Menteurs.

Maman avait quitté papa mais pour qui ? Un intermittent du spectacle qui passait la plupart de son temps dans des bars. Non, ce n'était pas un ivrogne violent. Juste un ivrogne. Il ne vînt pas vivre avec elles, il ne donnait même plus de nouvelles. Et ce fut à partir de ce moment-là que maman changea complètement. Et ce fut aussi à partir de là, qu'Erava changea complètement. Maman fit tout pour devenir plus belle. Erava fit tout pour devenir meilleure. Elle travaillait avec acharnement à l'école, au dessin, à la musique, au théâtre, quoique les trois derniers cités lui demandaient plus de la patience et de la passion que de l'acharnement. Niveau dessin, elle s'était toujours bien débrouillée et avait progressé au fil des années. Pour ce qui était de la musique, elle avait fait de la guitare pendant quelques années mais avait abandonné pour certaines raisons, cependant, sa passion pour la musique l'entraîna tout de même dans un petit groupe en tant que chanteuse. Enfin, pour ce qui était du théâtre, n'ayant pas peur de paraître ridicule, elle avait assumer ses rôles sans trop de mal. Maman harcelait quelque peu l'homme qui lui avait échappé et n'hésitait pas à montrer à sa fille les messages qu'elle lui laissait, souhaitant avoir son avis. La vérité était que la gamine n'avait pas envie de connaître les mots doux qu'elle lui envoyait, ce n'était pas ses affaires, elle n'avait pas à être impliquée après tout. Et pourtant, elle ne disait rien, elle se contentait juste de faire la moue pendant que maman la grondait. C'était souvent comme ça désormais, elle lui criait dessus comme ça, sans de raison valable. Un jour, elle avait passé sa colère sur elle uniquement parce-qu'elle lui avait dit « Je gère. » C'est probablement aux alentours de cette période que la jeune fille a pris conscience que quelque chose clochait. Sa famille était folle, elle ne les comprenait pas, ils ne la comprenaient pas. Déjà, tous désapprouvaient son végétarisme, après tout c'est juste la chaîne alimentaire. Tous se moquaient de ses ambitions et de son goût pour l'art. Elle était la troisième, celle qui était là pour décorer. Elle ne comprenait pas leur insensibilité, ni la façon dont ils s'aveuglaient consciemment d'ailleurs... Et plus maman criait, plus maman devenait folle, plus sa fille le devenait aussi. A proprement dire, Erava n'a pas de problèmes psychologiques mais à force de vivre dans des conditions propices aux colères continuelles, elle est devenue plutôt instable. Mais là encore, on peut tout à fait mettre ça sur le dos de la crise existentielle de l'adolescente qui sommeille en elle. En fait, la brune réagit souvent de façon excessive voire pas du tout. Quand quelque chose ne lui plaît pas, au lieu de le dire pour mettre un terme à ses souffrances, elle ne dit rien et attend, subissant bêtement les choses. Quand elle est heureuse, désespérée ou bien en admiration, elle pleure. Et quand elle est en colère, elle casse tout ce qui se trouve sous sa main. Et s'il n'y a rien, elle frappe le mur. Le problème quand on frappe un mur, c'est que, si on frappe trop fort, on se casse la main. Oups, trop tard.  

Sa mère, la considérant comme ingérable, a finalement pris la décision d'envoyer sa fille à Wentworth. Séparée de sa famille, la jeune fille étudie toujours avec grande dévotion, attendant sagement que son monde opte enfin pour une nouvelle facette.


/



Dernier mot?
Âge ▬ 17
D'où tu viens ? ▬ De quelque part~
Comment t'es arrivé là ? ▬ En traînant par ci par là~
Et le code magique ? ▬ Prout !





Dernière édition par Erava Chester le Dim 1 Fév - 11:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Erava Chester~ 
Mer 28 Jan - 17:32

    Salut !

    Alors, deux-trois petites modifications. La première, c'est concernant les Arts qu'Erava pratique. Trois compétences, ça fait beaucoup, non ? Surtout que tu spécifies bien que « ça ne lui demande pas beaucoup de travail » (et là, crois-moi si tu le veux, mais déjà le théâtre, c'est du travail) (le dessin aussi) (et ma soeur qui fait de la musique en dehors de l'école doit bosser son solfège et son instrument tous les jours). Donc, tu donnes un peu l'impression d'être une sorte de petit génie artistique. Mais je pense que même les génies doivent travailler. (comme le dit mon prof de Théâtre, « Rien n'est jamais parfait. Il faut bosser. »).

    Ensuite, l'arrivée à Wentworth. Ce serait cool de rajouter un petit passage qui explique comment et pourquoi tu as atterri dans ce pensionnat perdu dans la lande anglaise, à 02:30 en train de Leicester.

    Voilà ! Bon courage et n'hésite pas si tu as la moindre question ! ♥
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Erava Chester~ 
Mer 28 Jan - 21:27
Hey!

Alors oui je suppose que trois compétences ça peut paraître beaucoup mais je voulais qu'Erava ait cet espèce de touche-à-tout humaniste. A vrai dire, je cumule moi-même deux de ces compétences et j'ai déjà pratiqué la troisième également. Oui, j'ai beaucoup de temps libre xD Après je m'excuse, je me suis mal exprimée en disant "ça ne lui demande pas beaucoup de travail". Je ne sais pas ce que foutait mon cerveau mais bon TwT En réalité, je sous-entendais que ça ne lui demandait pas du travail mais de la passion, je corrigerai ça! :)

Du coup, je vais m'expliquer pour les trois compétences: Bien entendu, il faut du travail mais je ne pense pas que ce soit non plus quelque chose de nécessaire quand on aime. La passion c'est le moteur principal et c'est quelque chose que j'applique chaque jour, que ce soit au sein de mes cours de dessin ou de mes répétitions avec mon groupe de musique. Je suis dans un groupe de musique et je n'ai jamais fait de solfège. En fait, pour moi ce n'est pas du travail dans le sens où c'est quelque chose qui me plaît, c'est bizarre je sais xD

Je rajouterai donc son arrivée à Wentworth et modifierai le reste! :)

Merchiii! ♥
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Erava Chester~ 
Dim 1 Fév - 11:42



Bravo, tu es validé !

Te voilà validée, prête à RP parmi nous !

Tu intègres la classe 2A, et tu as la chambre n°1, au deuxième étage, ce que tu peux aller vérifier ici. Tu peux d'ores et déjà aller découvrir ton emploi du temps ici !
N'oublie pas d'aller recenser ton avatar juste dans ce topic.

Tu peux également aller faire ta fiche de liens, te lancer dans la grande aventure de la chronologie.

N'hésite pas non plus à venir consulter les nouveautés, toujours affichées sur la PA et détaillées juste ici.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Erava Chester~ 
Revenir en haut Aller en bas
 

Erava Chester~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Erava Chester~
» Berry Angela Chester ~ [En cours]
» {TERMINÉ}Ashton Meyers Is Here!
» Le Chat de Cheshire - We're all mad here (fini)
» Non, je ne suis pas une illusion. Alexander Chester {Fini}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
My Hero academia  :: Archives :: Archives-